Le rire

Arrêter de se prendre au sérieux , c’est prendre la vie comme elle vient.

Le rire , c’est une technique respiratoire proche du yoga, lors du rire ,l’inspiration est profonde et comme le rire est un phénomène expiratoire intense lorsqu’on vide tout l’air contenu dans notre poitrine : on augmente volume d’air de réserve. Ces caractéristiques de la respiration sont proches du yoga. Le rire favorise l’élimination des résidus présents dans les poumons. Le rire est capable de faire passer une crise d’asthme (rétrécissement des bronches dû à  une présence trop importante du système sympathique. En deuxième phase, il provoque un relâchement de la musculature lisse des bronches grâce au système parasympathique ( d’après le Docteur Tall Schaller).

Le rire nous aide à  mieux digérer, grâce à la contraction des muscles abdominaux , il brasse le tube digestif en profondeur, lieu où s’élabore la nutrition de l’organisme.

Le rire est un antidouleur puissant, en effet le rire qui nous change les idées et en fixant notre attention sur autre chose, arrive à réduire notre perception de la douleur , il augmente la production d’endorphines (morphine naturelle) , qui existent dans l’organisme.

Le rire nous aide à  bien dormir , le système du sommeil dépend de la sérotonine , qui contrôle l’endormissement et le sommeil lent , il provoque un massage du diaphragme et qui améliore la digestion , procure le sommeil ( Docteur Rubinstein).

Ainsi le rire facilite le passage de l’état de veille à celui de sommeil.

Le rire est bénéfique pour le système immunitaire car afflux de cellules de l’immunité (lymphocytes) au niveau des alvéoles pulmonaires par augmentation de la ventilation, ce qui prévient et guérit les infections.

La science est donc venue confirmer que le rire par sa pratique régulière déclenche de nombreux bienfaits sur l’organisme.